Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

CISTE - Conduite et accompagnement du changement

Accompagnement du changement

Accompagnement des guides de montagne sur la gestion des risques

Add this
Développer la « culture risque » via un module de formation et par une action de recherche action associant des universitaires

L’ORGANISATION   

Le Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM)

Il fédère 1500 guides en France. Il rassemble des professionnels qui ont le statut de travailleurs indépendants. qui, le plus souvent, travaillent seuls avec leur client. Il permet aux guides la prise en charge de problématiques communes et individuelles de différentes natures : assurance, soutien juridique, formation, information, … et sur de nombreux thèmes il fait un travail d’écoute de terrain, de veille et d’analyse qu’il met en suite à la disposition de tout ses adhérents.

Le syndicat à la responsabilité d’animer un dialogue au sein de la profession. C’est dans ce dialogue que les guides conduisent les changements qui les concernent.

Sur des questions difficiles comme celles des risques et de la sécurité, le syndicat a vocation d’apporter à ses adhérents des cadres d’information mais surtout de réflexion et de recherche permettant à la profession de se doter d’une vision prospective des enjeux, qui à terme doit permettre à chaque guide de faire « grandir » sa pratique.

 

LA DEMANDE QUI NOUS A ÉTÉ FAITE  

  1. Développer la « culture risque » de la profession en lien avec les parties prenantes et en cohérence avec les évolutions de la société.
  2. Proposer à chaque guide de développer sa « culture risque », non seulement pour diminuer les accidents mais aussi enrichir la dimension humaine de son activité.

Deux axes de travail :

  • À court terme, pouvoir proposer un module de formation dans le cadre de la formation continue obligatoire des guides.
  • À moyen terme, engager un travail approfondi en lien avec les parties prenantes et des partenaires universitaires.

 

L’ACTION DES INTERVENANTS   

  • Animation de l’équipe projet,
  • Élaboration et animation du dispositif d’action recherche,
  • Conception des moyens pédagogiques de l’appropriation,
  • Formation, accompagnement des guides formateurs.

Passer d’une question « flou » à un dispositif de travail dans lequel les guides s’inscrivent

Comprendre le contexte, les problématiques des guides et leur attentes nouvelles en matière de gestion des risques « non techniques ».

Choisir un dispositif de travail susceptible de faire travailler ensemble des guides et des Hommes de sciences (nous avons retenu l’action-recherche).

Obtenir l’engagement de l’équipe des guides en charge de la formation continue de leur collègues et l’engagement du Bureau du Syndicat. Fédérer et structurer le cadre de travail de façon ce qu’il produise les livrables attendus dans les délais.

Organiser et co-animer avec les chercheurs les séances de travail et la production des livrables :

  • La cartographie psychosociale de la gestion des risques,
  • Conception d’un module de formation d’une journée animé par les guides sur la gestion des risques dans ses aspects non techniques.

Communication : présentation débat des travaux réalisés à un ensemble de représentants de la profession.

 

LES POINTS SIGNIFICATIFS     

  • L’enjeu pour la profession est de développer une culture de gestion des risques moins technique qui remette le guide et le client au cœur de cette problématique : mieux se connaître, mieux connaître son client, donner du sens et de la cohérence à chaque projet, se poser des questions, …
  • L’action en cours consiste à inviter un groupe de 7 guides à reconnaître dans la pratique professionnelle de chacun les déterminants sociaux, psychologiques, cognitifs, … les plus significatifs. Ce groupe précisera ensuite ses objectifs et les moyens du renforcement de la « culture risque » des guides et de la profession : formation, information, groupes de travail,
Les chantiers en cours